outil_sculpture
 
 
 
 
 
outil_barbele
retour accueil
outil_jumelle
Retour page précédente

Hommage anniversaire


60 ans de lutte pour la mémoire contre l’oubli !


Le 64eme anniversaire de la fusillade de Châteaubriant a été marqué par un hommage à ces résistants de la première heure, syndicalistes, communistes, patriotes qui refusaient d’être sous le joug nazi et de la collaboration de Pétain.
En assassinant ces otages ils voulaient faire taire le monde du travail, son organisation, c’est tout le contraire qui se passa.

Ces résistants otages mis dans des camps d’internement dès 1940 ont été des symboles pour toute la résistance et comme le dira François Mauriac, la classe ouvrière relève le défi et sera l’honneur de la France. L’engagement de ces syndicalistes, communistes, donnera des atouts pour élaborer le programme du Conseil National de la Résistance qui allait permettre de reconstruire la France sans tutelle par des avancées sociales démocratiques.

Cet anniversaire coïncide avec le 60eme anniversaire de la victoire sur le nazisme et celui de la libération des camps de la mort.

L’évocation artistique et historique réalisée par des dizaines de comédiens et des élèves de Châteaubriant et intitulée : « La liberté en héritage » conçu par Alexis Chevalier, Directeur du théâtre Messidor, a été un grand moment d’émotion et de mémoire pour les 1500 participants.
Auparavant Robert Créange, Secrétaire Général de la FNDIRP [1] rappela comment et pourquoi des forces en France avaient choisi : « mieux vaut Hitler que le Front Populaire ». Il fera un lieu avec les enjeux d’aujourd’hui :
Parfois, nous sommes fatigués, déçus de l’évolution de la société. Et puis, nous réagissons. Nous réagissons parce que nous sommes de ceux qui ne renonçons pas. Nous avons vécu des moments difficiles, à la limite du supportable. Nous avons combattu. Nous avons résisté. Nous avons résisté parce que nous sommes porteur d’un idéal. Qu’il soit religieux, politique, simplement humaniste, nous y croyons profondément.

Oui, pour nos petits-enfants et arrière-petits-enfants, nous voulons bâtir ce monde de justice et de paix dans lequel ils pourront vivre et non seulement survivre, dans lequel la recherche d’un logement ou d’un emploi ne sera plus la quête de l’impossible.
Oui, sans être des naïfs, nous croyons à tout cela. Cela a été et demeure le sens de notre vie et nous respecterons ainsi le serment qu’ont prononcé sur la place d’appel les survivants de l’enfer de Mauthausen :
« Nous suivrons un chemin commun, le chemin de la compréhension réciproque, le chemin de la collaboration à la grande œuvre de l’édification d’un monde nouveau, libre et juste pour tous. Nous jurons de ne jamais quitter ce chemin ».

Nicole Borvo, Sénatrice communiste et membre du Conseil National du
P.C.F. [2], redira tout le sens du combat des fusillés :
« Rassemblées, toutes les composantes de la Résistance s’entendirent sur un programme à mettre en œuvre sitôt le pays libéré de l’occupant hitlérien : le Conseil National de la Résistance signait, le 15 mars 1944, un texte audacieux, socle de nombreuses conquêtes sociales de la Libération : grands services publics, sécurité sociale, généralisation des retraites, droits des salariés... Ces choix courageux ont permis à notre peuple d’envisager une vie digne, fraternelle et solidaire. Il y est resté attaché. C’est une des grandes leçons de la Résistance : le combat pour la libération du pays s’accompagnait d’une haute idée de l’avenir de la société.

Cela nous rend d’autant plus inacceptable, aujourd’hui, 64 ans après l’assassinat de nos camarades, le fait que le gouvernement démonte une à une toutes ces avancées. Il casse des solidarités, il privatise (je pense à EDF [3]) ; il met en péril les valeurs et les mesures qui ont permis à notre peuple de sortir de ces années sombres.

Les droits et les libertés sont remis en question.
Dans ce contexte qui nourrit frustrations et discriminations, la xénophobie, l’antisémitisme, le racisme connaissent une recrudescence ».


L’Amicale


[1Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes

[2Parti Communiste Français

[3Electricité de France


 
 
Retour haut de page - Accueil - Plan - Contact - Webmaster - Liens - Infos Légales