outil_sculpture
 
 
 
 
 
outil_barbele
retour accueil
outil_jumelle
Qui sommes-nous ?
| Activité

Présentation

Le 20 octobre 1941, un officier allemand est abattu à Nantes. En représailles, le 22 octobre 1941, dans la clairière de Châteaubriant (Loire inférieure devenue Loire Atlantique) furent fusillés par les nazis 27 résistants internés au camp de Choisiel, proche de la carrière.


Le même jour, 21 autres otages sont fusillés à Nantes et au Mont Valérien. Deux jours plus tard, 50 otages sont fusillés à Souges (Gironde) pour une raison identique.

Neuf autres internés de Choisiel sont fusillés le 15 décembre 1941 à la Blisière, un petit bois près de Châteaubriant Onze seront encore exécutés en février, mars , avril 1942 dans différents lieux .

Les habitants de Châteaubriant rendent hommage aux fusillés en déposant des fleurs dès le lendemain à la carrière et devant le château de Châteaubriant où furent déposés les corps des suppliciés.

Création de l’Amicale

Le 30 septembre 1945, à la mairie d’Issy les Moulineaux, sous la présidence du maire, M. Maillet, ancien interné de Châteaubriant, et de Léon Mauvais évadé du même camp en juillet 1941, est constituée « L’Amicale Des Anciens Internes Politiques de Châteaubriant-Voves » (camp où furent transférés les internés de Choisiel en mai 1942, après la fermeture du camp, à l’exception des femmes.

Quelques années plus tard, le titre devient « Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé » (camp près de Poitier où furent transférés des internés arrêtés des 1940, venant d’Aincourt (Sud et Ouest).

Extrait des statuts :

Article 2 : l’Association à pour but :

- d’exalter l’exemple des internés de Châteaubriant-Voves-Rouillé
- de maintenir leur souvenir :
— par l’entretien du mémorial national érigé à Châteaubriant, l’aménagement de la carrière des fusillés, l’entretien de la Stèle de la Blisière,
— par l’organisation des manifestations commémoratives de Châteaubriant, de la Blisière, de Voves, de Rouillé,
— par tous les moyens tels que conférences, éditions, disques etc..
- de conserver entre les anciens internés et leurs familles des liens de solidarité et de fraternité.
- d’assurer la défense des droits des anciens internés et de leurs familles.


 
Retour haut de page - Accueil - Plan - Contact - Webmaster - Liens - Infos Légales